Se lancer dans la classe inversée

Recentrer l’apprentissage sur l’élève, le préparer avant le cours pour le mettre plus en activité en classe : si les appuis théoriques qui fondent la classe inversée ne sont pas nouveaux, le numérique offre des moyens simples pour la mettre en œuvre efficacement.

Lire l’article d’Héloïse Dufour@HeloisedDufour

Il n’y a strictement rien de neuf à pratiquer des pédagogies actives, qui assignent un autre rôle à l’élève, une place différente dans la classe et combattent l’ennui et l’inattention. Mais il n’y a pas de pédagogie inversée avec le numérique et cela interroge aussi le travail à la maison.

Marcel Lebrun constate que les Classes inversées sont souvent associées à la ritournelle Lectures at home and Homework in classes , une vidéo ou un texte à lire avant le cours et des activités, des débats, des applications en classe … C’est selon lui, le tout premier niveau de ce qu’on peut faire en Classes inversées.

Dans ce billet, nous allons essayer d’aller plus loin.

Selon lui, il y a plusieurs niveaux de mise en œuvre qu’ils résument par la synthèse suivante :

  Lebrun (2014) Kolb (1984) Nonaka et Takeuchi (1995)
FLIP 1
Temps 1
(Niveau 2, distance)
Instruire le dossier, ramener des éléments du contexte, les structurer quelque peu, les présenter d’une manière originale … (recherche d’informations, validation, analyse, synthèse, créativité …) Expérience
concrète

Socialisation
Seul ou en petit groupe, l’apprenant part à la rencontre du contexte, des éléments de la vie quotidienne ou socio-professionnelle.

FLIP 2
Temps 2
(Niveau 2, présence)
Présenter les informations et ressources trouvées, identifier les différences et repérer les similitudes, vivre un « conflit » socio-cognitif, expliciter les préconceptions, faire émerger les questions, les hypothèses … Observation
réfléchie
Externalisation
De retour en classe, l’apprenant ou son groupe étend ses représentations en les confrontant avec celles ramenées par les autres.
FLIP 3
Temps 3
(Niveau 1, distance)
Prendre connaissance des théories, relever les éléments pertinents pour la thématique investiguée, préparer une synthèse, exercer le fonctionnement du modèle … Conceptualisation
abstraite

Combinaison
L’organisation des variables, des connaissances explicites devient une nécessité.

FLIP 4
Temps 4
(Niveau 1, présence)
Consolider les acquis, faire fonctionner le modèle ou la théorie en regard des thématiques investiguées, préparer le transfert par l’approche d’autres situations … Expérimentation
active

Internalisation
La nouvelle construction collective doit maintenant être éprouvée au niveau de nouvelles situations…

Lebrun, M. (2016). Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées.
Blog de Marcel, janvier 2016. En ligne : bit.ly/ML-Classes-inversées

La classe inversée en débat

 

Du numérique pour enseigner à l’inversion
pédagogique, question de dosage ?

Un regard critique exercé par Bruno Devauchelle
qui partage une présentation.

Classe inversée, oui mais… Quoi et comment ?
Pourquoi et pour quoi ?

Une conférence de Marcel Lebrun
qui partage aussi une présentation.

La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain… 
Un article de Michel Guillou.

 

Quelques témoignages

Vous aimerez aussi...