Projet eTwinning : our lives in 20 years

Le projet « Nos Vies dans 20 ans » est un projet Erasmus+ KA219 et un projet eTwinning conduit sur 2 années scolaires (2015-2017) par des élèves et enseignantes du lycée Paul Emilie Victor de Champagnole.

Projet Our lives 20 yearsLes lycéens de Lemgo, en Allemagne, Motz, République Tchèque, Nasielsk, Pologne, Edinbourg, Ecosse, Catane en Sicile et Lycée Paul-Emile Victor, Champagnole, France ont participé à ce projet. Celui-ci ayant obtenu une subvention européenne, les différents partenaires ont pu se recontrer.

Le projet eTwinning leur a permis de maintenir la communication entre leurs rencontres où seuls quelques ambassadeurs pouvaient se rendre dans les lycées européens. L’objectif du projet “Nos vies dans 20 ans” était de dialogue et travailler entre partenaires européens sur divers thèmes : l’énergie, l’éducation, la communication, l’emploi, le logement et la vie familiale.

Les élèves ont d’abord fait un constat sur la situation actuelle dans tous les pays partenaires et imaginé les changements qui pourraient intervenir dans les prochaines années et envisager les différentes options qui s’offraient à eux pour bâtir un futur meilleur.

L’organisation du projet et des échanges

Sur l’espace virtuel du projet, le twinspace, les élèves ont participé à des forums de discussions, en établissant ainsi un dialogue interculturel, autour de questions diverses selon les thèmes.

Le travail avec les élèves s’est déroulé sur le créneau horaire d’Accompagnement Personnalisé en classe de Seconde et Première, à raison d’une heure par semaine, ce qui a permis à 70 élèves français la première année (2 classes de seconde) et 25 la deuxième année (1 classe de première L et ES) de participer au projet.Affiches sur le projet

En travaillant sur différents thèmes, les jeunes ont pu prendre conscience des différences actuelles dans chaque pays, mais aussi du fait qu’ils partagent les mêmes questionnements partout en Europe. Ils ont pu se projeter sur des changements qui peuvent avoir lieu dans un future proche (20 ans) , au moment où ils seront sur le marché de l’emploi, chargés de famille, …avec pour objectif de faire le lien entre l’école et la vie active.

Le numérique, facilitateur des échanges et du travail à distance

Ce travail en réseau, grâce au numérique et aux mobilités internationales, a permis une approche différente de la communication en anglais. D’après leurs enseignantes, les élèves « ont acquis davantage d’aisance et d’autonomie dans la pratique de la langue anglaise. Ils ont développé diverses compétences : comprendre dans le détail des interventions; apprécier les différences, identifier des points de vue, s’exprimer sur des sujets complexes, dialoguer avec les autres pour le travail mais aussi le plaisir ! ».

Les élèves ont également pu découvrir de nouveaux outils numériques :

  • Diaporamas, des sondages, des cartes numériques et l’utilisation de Padlet pour se présenter,
  • Ils ont créé et mis en scène une pièce de théâtre sur l’histoire d’une famille française en utilisant un document collaboratif, publié via l’ENT de leur établissement et un document collaboratif pour écrire les histoires avec les partenaires.
  • Ils ont réalisé des BD avec Pixton et Storyboard
  • Ils ont travaillé sur l’identité numérique et le bon usage d’internet en faisant des jeux sérieux sur ExMachina 2025 et compris que ce que nous publions aujourd’hui sur Internet peut avoir des conséquences sur notre futur.
  • Ils ont imaginé une école du futur, en travaillant sur des maquettes virtuelles sur l’accessibilité, la taille des classes, l’équipement numérique adaptable en fonction des cours….(création de films, ateliers divers pour encourager le travail manuel…)
  • Avec Piktochart ils ont imaginé des affiches sur des métiers du futur comme pilote de drone, manager numérique post mortem, thérapeute de détoxification numérique, équilibreur du microbiote…

Consulter la présentation du projet réalisée par les élèves en mai 2017

Vous aimerez aussi...