“Parlons pédagogie et numérique !” : les usages pédagogiques des escape games

 

Anne Petit, enseignante-documentaliste au lycée Georges Colomb de Lure, a accepté de nous parler de son implication dans la ludification des parcours d’apprentissages documentaires via des escape games.
Un escape game, traduit littéralement par « jeu d’évasion » grandeur nature, propose à une équipe de joueurs d’être enfermée dans une pièce, avec décor et scénario à l’appui. L’objectif est de s’en échapper en un temps limité.

Le concept d’escape game pédagogique reprend les codes de l’escape room, adapté à un contexte scolaire c’est-à-dire favorisant les apprentissages. Il s’agit d’immerger l’élève dans une situation de jeu grâce à l’action d’une part, et par la découverte de contenus disciplinaires nouveaux ou un réinvestissement des acquis d’autre part. Tout dépend des objectifs pédagogiques fixés par l’enseignant-concepteur.

En ce sens, l’escape game pédagogique constitue une autre modalité d’apprentissage par le jeu, reprenant divers éléments liés à la ludification : coopération, réflexion, manipulation, plaisir, auxquels s’ajoutent un défi à relever. La contextualisation, le storytelling (un scénario si possible non linéaire), la définition d’objectifs pédagogiques et de contenus disciplinaires, l’imbrication des énigmes, participent à l’expression d’habiletés et à l’acquisition de compétences chez les élèves.

Retrouvons sa présentation avec cette vidéo d’une cinquantaine de minutes :

Vous aimerez aussi...