Réaliser des cartes mentales en français avec l’outil en ligne Framindmap

Chaque élève a sa propre façon de percevoir, d’évoquer, de mémoriser. Comme tout enseignant, je suis à la recherche de supports et d’approches variés pour répondre à toutes ces différences.

La carte mentale, avec sa présentation plus visuelle, apparait comme une alternative aux leçons classiques linéaires. Elle vise à optimiser l’organisation et la mémorisation des idées grâce à sa représentation imagée (schémas, couleurs, dessins) et les termes qui y sont associés (mots-clés, expressions).
En choisissant Framindmap pour faire réaliser des cartes mentales numériques à mes élèves de 3ème, j’ai pu me rendre compte des atouts mais aussi des limites de cet outil en ligne.

Intentions pédagogiques du projet

En ce début d’année, la première intention du projet a été de faire réviser les principales notions littéraires utiles à la compréhension des textes en partant du constat que de nombreux élèves ne les maîtrisent pas suffisamment.
L’idée m’est alors venue de faire faire des recherches sur ces notions puis de demander aux élèves de les transcrire sous forme de cartes mentales car elles ont l’avantage de favoriser l’acquisition des concepts pour les élèves, qu’ils soient en difficulté ou non. En effet, ceux qui ont une mémoire plutôt visuelle sont attirés par sa représentation imagée ; et ceux qui ont des difficultés avec la lecture ou avec le français, en utilisant cet outil, sont libérés des exigences habituelles du langage.
Par extension, j’avais aussi pour but d’apprendre aux élèves à sélectionner des informations, identifier les mots-clés, à classifier et à ordonner les idées ; à faire en sorte que les informations trouvées soient transformées en connaissances.
De manière plus générale et interdisciplinaire, j’avais pour objectif d’apprendre aux élèves à apprendre, c’est-à-dire à les inciter à construire et à structurer leurs connaissances avec leurs propres façons de pensées.

Mise en œuvre pédagogique

Déroulement de l’activité pédagogique :

Organisation de la classe en demi-groupe.  1 demi-groupe avec moi/ 1 demi-groupe au CDI

Etape 1 :  constitution des groupes et répartition des notions (le théâtre, le narrateur et le point de vue narratif, les registres de langue, l’autobiographie, les formes et les types de discours, les genres littéraires, la description, la poésie, l’argumentation, les figures de style).

Etape 2 : recherches dans des manuels scolaires des notions et début d’élaboration des cartes mentales à l’écrit.

Élaboration des cartes mentales au brouillon

Etape 3 : ajouts d’informations par une recherche sur le web.

Etape 4 : prise en main du logiciel (qui est simple et intuitif) et élaboration des cartes mentales (1)

Etape 5 : finalisation des cartes mentales.

Prérequis

  • Collecter des informations, recherche documentaire : utiliser le sommaire / l’index / le glossaire… pour trouver l’information recherchée ;
  • Identifier les mots-clés ;
  • Hiérarchiser les contenus ;
  • S’organiser dans la page ;
  • Synthétiser des contenus provenant de sources différentes. (Différents manuels / informations issues de différents sites).

Quelle plus-value d’une carte mentale numérique ?

D’une manière générale, l’outil numérique augmente la motivation intrinsèque chez les élèves due au rendu « coloré » et propre des cartes numériques.

En outre, mis à part les intérêts que présentent l’élaboration d’une carte mentale ordinaire, à savoir aider les élèves à organiser leurs idées, à les hiérarchiser, l’usage du numérique favorise la collaboration entre pairs.
En effet, l’outil numérique autorise à changer de scripteur sans que le résultat final n’en soit affecté en terme de présentation contrairement à un travail sur papier.

De plus, elle permet de retravailler la hiérarchisation des idées en déplaçant simplement « la ramification » concernée. Cela facilite donc l’organisation des informations collectées.

L’outil en ligne autorise également le droit à l’erreur et soulage la gestion de la tâche complexe qui consiste à identifier les mots-clés, à élaborer le texte afférent, à le copier sans erreur et à le placer au bon endroit.

Enfin, dernier atout, la carte mentale ne reste pas figée. Elle peut s’enrichir au fil du temps, que ce soit en termes d’année scolaire ou de cycle : le résultat reste impeccable malgré l’ajout ; contrairement à ce qui pourrait se passer sur le papier (ratures, support devenu trop petit…).

 

Carte mentale avant correction syntaxique et orthographique

 

Carte mentale finalisée avec de nombreuses ramifications et des ajouts successifs

 

Autre carte mentale finalisée

Pourquoi avoir choisi Framindmap ?

https://framindmap.org/c/login
Framindmap est un des services proposés par l’équipe de Framasoft qui permet de créer des cartes mentales ou des mindmaps gratuitement.
C’est un outil libre et non intrusif utilisable en ligne par tous et sans aucune installation technique particulière.
De manière assez classique avec l’édition de cartes mentales, on démarre à partir d’un noyau central puis on va construire toutes les ramifications progressivement. On peut personnaliser le type de blocs, la typographie, les couleurs…

Limites de l’utilisation du logiciel

  • Le passage par l’élaboration d’une carte mentale à l’écrit est nécessaire du moins au début de l’apprentissage de l’élaboration d’une carte mentale.
  • Pas de modifications collaboratives en temps réel.
  • Cartes en couleur dont le rendu à la photocopieuse noir et blanc est passable.
  • Plus les cartes sont élaborées, moins le contenu est lisible.

Carte mentale illustrant les limites de l’outil Framindmap : la carte devient trop petite et illisible

Difficultés rencontrées :

La carte mentale reste un outil personnel difficilement explicable à l’oral.
La photocopie des cartes mentales est impossible pour l’ensemble de la classe sans photocopieuse couleur (rendu passable). De ce fait, le travail collaboratif s’en trouve amoindri.

Il existe bien-sûr d’autres logiciels et applications destinés à la réalisation de cartes mentales, en voici une liste non-exhaustive (ces logiciels sont totalement gratuit ou accessible gratuitement dans une version limitée) :

  • Xmind
  • Freeplane
  • Wise Mapping
  • Mindomo
  • MindMeister
  • MapsOfMind

Conclusion

J’ai constaté une bonne implication des élèves lors de l’élaboration de leur carte mentale. L’outil en ligne Framindmap, bien que présentant quelques limites, permet un apprentissage personnalisé et dynamique des notions. Le principal intérêt de cet outil numérique est de permettre de modifier et/ou en ajoutant des éléments nouveaux tout en gardant un travail propre et attractif.
Cependant, l’élaboration des cartes mentales est une activité qui doit être régulière pour que les élèves arrivent à identifier les mots-clés et à les organiser efficacement si l’on veut en faire un réel outil d’apprentissage ou d’aide à la révision. Ce travail doit d’abord passer, du moins au début, par un travail sur papier afin que l’outil Framindmap ne tourne pas à vide.

 

Vous aimerez aussi...