Présenter / Visualiser / Exposer

 

Faire travailler une classe entière sur un même document est une activité classique et se pratique depuis longtemps ; l’usage des nouveaux supports prolonge ces pratiques en offrant de nouvelles possibilités notamment grâce à la fonction d’interactivité et à une"augmentation" des documents papiers.

Aller plus loin

Des usages pédagogiques

Les cartes mentales pour apprendre en FLE.

Mon image sur le net au collège.

Exercer le sens critique au lycée.

Faire expliquer une notion aux  collégiens.

“Fictions parallèles” projet scolaire en CM2.

Des outils à mettre en œuvre

Objectifs

Afficher sur un tableau blanc virtuel des notes sous la forme de Post-it de toutes les couleurs.

Atouts

  • simplicité
  • aucune inscription
  • organisation possible (colonnes et gommettes)

Limites

  • nécessite un accès web
  • pas de suivi des résultats
  • export uniquement en CSV

Interopérabilité

fonctionne sur ordinateur avec un navigateur web récent, ou sur appareils mobiles

Objectifs

Représenter de manière arborescente une idée, une notion pour mieux la comprendre et la mémoriser.

Atouts

  • apprentissage rapide
  • bibliothèque de symboles
  • ajouts d’hyperliens
  • possibilités d’export

Limites

  • démarche à maîtriser
  • formalisation du contenu
  • travail sur le fond et la forme

Interopérabilité

fonctionne sur ordinateur avec un navigateur web récent, ou sur appareils mobiles

Objectifs

Superposer en temps réel un élément virtuel sur un environnement réel.

Atouts

  • rapide à mettre en œuvre
  • multimédia
  • aspect un peu “magique”

Limites

  • pas disponible sans appareil mobile

Interopérabilité

fonctionne  sur appareils mobiles (voir les applis iOS, Androïd)

Objectif

« Augmenter » tout support papier par une ressource numérique.

Atouts

  • déclencher des actions avec un équipement mobile
  • produire des documents “augmentés”

Limites

  • nécessite des appareils mobiles et une connexion au web

Interopérabilité

fonctionne sur ordinateur avec un navigateur web récent, ou sur appareils mobiles

Pour plus d’informations, contactez le Délégué à la Protection des Données (DPD) du Rectorat par courriel : .

Depuis le 25 mai 2018, tous les outils utilisant des données personnelles (comme les prénoms et noms des élèves) nécessitent une inscription sur le registre des activités de traitement de l’établissement pour être conforme avec les Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) :

  • les outils utilisés et les données d’élèves utilisées doivent être notifiées dans un registre de traitement par le chef d’établissement ;
  • il faut privilégier les outils hébergeant des données de préférence en France et ne faisant pas d’usage des données d’élèves à un tiers ;
  • il faut veiller à ce que les productions des élèves en tant qu’oeuvres de l’esprit (article L112-2 du CPI ) soient utilisées avec l’autorisation du responsable légal.